Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2017

Quelques montages pour passer le temps.

P1040883.JPG

Quelques montages pour passer le temps.

P1040883.JPG

04/10/2016

Une belle paysanne bretonne.

P1040760.JPG

26/08/2014

Mouches : un grand mythe !

Les mouches à saumon ont de tout temps fait couler beaucoup d’encre. Elles sont souvent l’objet de théories plus ou moins fantaisistes, voire invraisemblables et incohérentes de la part d’autoproclamés spécialistes de la presse halieutique. Elles animent également d’innombrables discussions entre pêcheurs dont certains s’efforcent, devant leur étau, de reproduire ou tenter de confectionner « la mouche » providentielle. Nous avons tous eu, à un moment ou à un autre, le doute, ce redoutable doute sur l’efficacité de notre mouche. Heureusement après des années de pratique ce doute disparaît. Les nombreuses expériences viennent confirmer qu’il est peu probable que l’on vienne à découvrir la mouche miraculeuse, celle qui sera efficace en tout temps. Le pêcheur débutant se laissera souvent abuser par le choix infini qui s’offre à lui, mais très rapidement il prendra conscience que seuls quelques modèles seront utilisés, une sélection se fera naturellement en tenant compte, bien évidemment, des différentes tailles pour une même mouche. La réputation de certaines mouches s’explique aisément : plus une mouche est mise à l’eau, plus elle est susceptible d’être prise par un saumon. Comme je l’ai maintes fois répété, « une mouche est belle dans sa boîte, une mouche est efficace dans l’eau ! ». Enfin il ne faudrait pas sous-estimer la présentation responsable quand même du succès ou non d’une éventuelle capture. Pour conclure, je serai très prudent sur d’éventuels « grands conseils », sur des théories fumeuses qui correspondent trop souvent à des opinions sans preuve, à des suppositions infondées. Il faut croire en « sa mouche », celle que l’on a confectionnée avec amour, pas trop fournie, bien aérée afin d’être vivante dans l’eau.

 

mouches à saumons,mouches bretonnes

26/03/2014

Chaque lancer nous rapproche de la prochaine touche.

pêche du saumon en Bretagne, saumon à la mouche, saumons bretons, mouches bretonnes

21/12/2013

Notre beau poisson argenté aurait-il aperçu une mouche ?

pêche du saumon à la mouche,salmo salar en bretagne,mouches bretonnes

22/10/2013

Mouche bretonne traditionnelle.

P1020411.JPG 

Voilà le genre de mouche traditionnelle bretonne que j'affectionne tout particulièrement. Un montage simple et rapide. A mettre dans l'eau impérativement... surtout ne pas conserver dans sa boîte !

 

mouches bretonnes

17/09/2013

Le saumon dans la mythologie celtique

Le saumon est associé à la connaissance. On le retrouve notamment dans la légende de Taliesin, ce dernier ayant été retrouvé dans un barrage à poisson. Le plus vieux est certainement le saumon de Llyn Llyw que l’on retrouve dans le conte Culhwch et Owen. Selon ce dernier, le saumon serait le plus vieil animal et la seule créature qui saurait où se trouve Mabon ap Modron (le fils de Modron dans la mythologie galloise). On dit qu’il aurait acquis sa connaissance en mangeant les neuf noisettes (représentation de la sagesse dans la mythologie) qui tombent de l’Arbre de la Connaissance. Dans l’ancienne Irlande, le symbolisme des animaux celtique était utilisé pour tenter d’expliquer les cycles naturels de la terre qui étaient incompréhensible pour la population de l’époque. Les celtes utilisaient et classaient les animaux selon qu’ils vivaient sur terre, air ou mer et voyaient en eux des professeurs, amis ou même guérisseurs. Mais en plus de cette fascination et du culte qu’ils vouaient aux animaux, les Celtes vénéraient la Nature elle-même, cette dernière pouvant prendre la forme de plantes, d’animaux ou encore d’éléments. Ils pensaient que les animaux étaient là pour leur enseigner comment vivre en harmonie avec la Nature et à travers eux et leurs symboles, les Celtes cherchaient une communion avec à la fois leur monde et l’Autre Monde (le royaume dont les Celtes pensaient qu’il était contrôlé par une force divine). Nous pouvons voir ce lien avec la Nature non seulement dans l’artisanat celtique de l’époque mais aussi dans l’art Irlandais. Les familles irlandaises faisant partie de l’élite utilisaient aussi les animaux symboliques sur leurs blasons. Les pubs prenaient le nom des animaux réputés pour leurs forces. 

Aujourd’hui encore, les pièces irlandaises sont gravées avec des animaux symboliques comme le paon, le saumon et le cerf. 

 

saumon de la sagesse.jpeg

 

 

11/09/2013

Une de mes boîtes et ses mouches.

P1010175.JPG

09/09/2013

Tradition de mouches bretonnes.

Ms_PM_A3.jpgMs_PM_A3.jpgQuelques modèles classiques de mes mouches à saumons. Tradition respectée.Ms_PM_A3.jpg